Television Break

Videodrome, David Cronenberg

Chers Isabelle Roberts & Raphael Garrigos*, j’admire votre ténacité de tous les instants. Vous faites un métier salutaire (séparer le bon grain de l’ivraie), avec un entrain et un ton à nuls autres pareils, mais vous n’êtes vraiment, vraiment pas aidés. Votre brillante chronique ‘La Piste du recyclable‘ pourrait prêter à rire, même aux éclats. Pardon, c’est un rire nerveux, proche de celui de l’astronaute (ou ‘spationaute’, for all that matters) en proie au mal de l’espace l’espèce. Notre incarcération collective dans les cellules décrépites de la télévision française aurait-elle atteint ses limites ?

Allons, nous sommes encore suffisament jeunes et fringants pour démonter un lavabo, soudoyer un maton et se faire la belle en embarquant nos frères seniors (on ne sait jamais, ils ont peut-être un magot planté dans le Gers). Avec plus de 5,5 millions d’internautes français de 50 ans et +, un autre Geriatric1927 est possible, with a French touch. Allons enfants, faites un geste : pour les noces d’or de papy/mamie, optez cette année pour un combo-pack webcam/logiciel de montage/compte chez Dailymotion. Car Papy finira bien par lâcher où sont planqués les biftons. Allez, extinction des cellules…

* Journalistes à Libération, rubriques Télévision & Média

Publicités

About this entry